cdi

Marie-Line Blanc.jpgAprès 20 ans d'implication au sein de l'établissement Marie-Line Blanc, professeur-documentaliste a choisi de s'investir dans une nouvelle région et d'y développer une nouvelle activité tout en continuant à travailler dans un collège. Elle est à l'origine de la création du CDI actuel. Elle a su faire rayonner ce lieu et le rendre indispensable à bon nombre d'élèves et d'enseignants. Elle y a développé une politique culturelle, d'ouverture sur l'extérieur, de formation à la culture de l'information répondant aux exigences de la lettre de mission des documentalistes. Elle a donné de son temps, de son enthousiasme, de sa créativité pour être au plus près des besoins des apprenants. Qu'elle soit ici remerciée pour son dévouement.

Depuis septembre 2011 le relais est passé. Au CDI, on accueille toujours les élèves dans le souci de leur réussite scolaire et de leur autonomisation. Les activités pédagogiques ont été centrées autour de l'accompagnement personnalisé, des TPE, des enseignements disciplinaires tels que le français, les enseignements d'exploration en 2de. Les élèves viennent également préparer des débats  pour leur cours d' ECJS, ils  forment leur esprit critique face aux ressources documentaires en ligne. Ils apprennent à maîtriser les TUIC (techniques usuelles d'information et de communication) dans le cadre des cours de langues. Des séances sur l'orientation leur permettent de découvrir de nouveaux métiers et de sortir de représentions stéréotypées.

De nouveaux outils ont été mis en place. Un portail documentaire Netvibes regroupe un ensemble de liens et de ressources numériques qui permet une recherche d'informations rapide et pertinente.

Les projets culturels ont été poursuivis : la participation au Prix littéraire de la ville d'Annemasse.
Cette année le thème retenu est « miroir que lis-tu ? ». Les élèves ont voté pour leur coup de cœur début juin.

]Voici leurclassement des 5 romans :

Sur 4 classes de 2de participantes + 1 classe de 1ere L, soit 139 élèves il ya eu 70 votants (ayant lu au minimum 3 livres)

  • 1er : L’autre moitié de moi-même, Anne-Laure Bondoux
  • 2ème : La balade de Sean Hopper,  Martine  Pouchain
  • 3ème : Au bord de la ville, Roland Fuentès
  • 4ème : Métamorphose en bord de ciel, Mathias Malzieu
  • 5ème : Nagasaki, Erik

Vendredi 8 juin au CDI lycée

Rencontre avec Anne-Laure Bondoux dans le cadre du festival du livre jeunesse d’Annemasse. Cette action a eu lieu grâce à une aide financière de la Région Rhône Alpes, dispositif Soprano Club culture.

Avec son sourire, sa simplicité et son authenticité Anne-Laure Bondoux s’est prêtée au jeu des questions réponses des élèves de secondes et de 1ere L sur son livre « L’autre moitié de moi-même ». Après s’être présentée elle a évoqué son denier livre où elle se livre « en maillot de bain » comme elle le dit.
Ce récit autobiographique nous a permis à tous (élèves comme enseignants) de nous  reconnaitre dans nos peurs nocturnes d’enfants, dans nos différences et de découvrir le secret de famille de l’auteur. L’écriture lui a servi de révélateur pour réparer sa panne d’écriture.

Les élèves ont pu lui demander si l’écriture l’avait aidée à dépasser ce « gouffre » et la réponse a été positive puisqu’ elle nous a révélé le titre de son prochain roman (tout public) «La grosse et le dingue» !
Des questions autour des techniques d’écriture (la création de la carte imaginaire au début de «La Princetta et le Capitaine »), de ses sources d’inspiration (Bella Rossa de « Pépites » et sa poitrine opulente), de ses auteurs préférés (les classiques tels que Zola, Flaubert), de ses lectures ont alimenté une heure de rencontre souvent trop courte. Des questions plus intimes sur son secret de famille nous ont appris qu’elle n’avait toujours pas retrouvé sa demi-sœur.

Anne-Laure-Bondoux

Certains élèves ont pu dire leurs goûts littéraires et leur propre envie d’écrire.

Elle nous a offert des moments de lecture de ses différents ouvrages pleins de grâce. Elle nous a délivré un message d’optimisme, de promotion de la littérature et de la femme !

Quelques réactions d’élèves :

« C’était une rencontre joyeuse et intéressante et son livre est très prenant », Ophélie.

« C’était une rencontre intéressante et Anne-Laure Bondoux était très ouverte et gentille. C’était bien de pouvoir la rencontrer en vrai après avoir lu son livre », Clémence.

« Il était bizarre de rencontrer quelqu’un dont l’on sait tout, ayant lu son autobiographie. J’étais plus intimidée que par un écrivain ayant écrit un roman », Maëva.

« Cette rencontre était intéressante pour moi car je voulais voir comment pouvait être cette personne tombée dans un ‘gouffre’ tel qu’elle le décrit », Lucile.

Revenir